vendredi 5 octobre 2018

Comment intervenir sur les symptômes du TDAH chez l’adulte ?

L’utilisation des médicaments dans le traitement des symptômes associés au trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est la méthode la plus étudiée dans la littérature scientifique actuelle pour diminuer l’impact des symptômes. Une variété de molécules sont offertes sur le marché, ce qui permet aux individus de choisir le traitement qui offre le plus de bénéfices et le moins d’effets secondaires.

Toutefois, il est fréquent que les individus n’observent pas une diminution significative de leurs symptômes ou que les effets indésirables soient trop importants comparativement aux effets-bénéfices, et ce malgré plusieurs tentatives pour trouver la bonne combinaison médicamenteuse. Les personnes ayant un diagnostic de TDAH vont fréquemment rapporter une diminution des symptômes d’inattention et d’impulsivité dans leur vie quotidienne, ce qui leur permet d’être davantage concentrés et de diminuer les erreurs qui peuvent résulter de ces symptômes. Par contre, les plaintes sur le plan des habiletés d’organisation, de planification, de gestion du temps et plusieurs autres associées au fonctionnement exécutif ne sont généralement pas ciblées par les traitements médicaux. Les individus doivent ainsi développer des stratégies pour pallier leurs difficultés. Cela signifie que bien que la médication tende à être bénéfique pour le contrôle de certains symptômes associés au TDAH, elle ne permet souvent pas une réduction et une gestion complète des symptômes qui entravent le fonctionnement des individus. De plus, plusieurs personnes préfèrent essayer d’autres stratégies alternatives avant d’emprunter la voie médicamenteuse.

Bien que pour certains les recommandations fournies par le neuropsychologue suite à une évaluation soient suffisantes, plusieurs recherches ont démontré que la combinaison du traitement pharmacologique à d’autres méthodes de traitement tel que les techniques de remédiation neurocognitive soit plus bénéfique.

Les programmes de remédiation neurocognitive ciblent dans un premier temps l’apprentissage et la réflexion du client sur ses processus cognitifs, ses comportements et les stratégies qu’il utilise dans sa vie quotidienne sous la forme d’une psychoéducation. Dans un deuxième temps, des exercices sont effectués durant les rencontres afin de fournir des stratégies personnalisées qui ciblent les fonctions cognitives problématiques et qui permettront à l’individu de compenser les difficultés professionnelles, personnelles ou sociales associées aux symptômes du TDAH. La démarche est, ainsi, interactive entre le professionnel, fréquemment un neuropsychologue, et le client. Elle permet également d’assurer une bonne compréhension afin de faciliter l’implémentation et le maintien à long terme des stratégies enseignées dans la vie quotidienne.

L’objectif d’un programme de remédiation cognitive est principalement d’offrir des stratégies de compensation aux difficultés quotidiennes des adultes présentant des symptômes cognitifs associés aux troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité. Vous pouvez trouver divers programmes offerts par des professionnelles selon vos caractéristiques personnelles ainsi que les difficultés que vous éprouvez dans votre vie quotidienne. N’hésitez pas à vous renseigner et à poser des questions afin de valider l’utilité d’un tel programme pour vous.

Ainsi, trois chemins peuvent être empruntés afin d’intervenir sur les symptômes du TDAH qui briment le fonctionnement optimal des individus atteints :

  1. Un traitement pharmacologique,
  2. Des aides ou stratégies que l’on retrouve dans un plan d’intervention et/ou dans les recommandations d’un professionnel de la santé, et
  3. Un programme d’intervention en remédiation neurocognitive axé sur les difficultés de l’individu.

Youna Dion-Marcoux, D.Psy
Psychologues Consultants Y2

Si jamais vous avez des questions et/ou commentaires, n'hésitez surtout pas à nous en faire part. Merci !

Vous avez aimé cet article ? En voici d'autres similaires :

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Le trouble déficitaire de l'attention : 2 profils, 2 parcours et 1 bilan neuropsychologique

Aucun commentaire :